L’École des Ponts prête une dizaine d’œuvres à l’exposition « L’Art du chantier. Construire et démolir du XVIe au XXIe siècle », Cité de l'architecture et du patrimoine, 8 nov. 2018 au 11 mars 2019
14 January 2019

Autour de 400 œuvres, l’exposition « L’Art du chantier : construire et démolir du XVIe au XXIe siècle » a pour objectif de montrer toute l’ampleur d’un chantier à travers les phases techniques, artistiques, politiques et sociales.
L’exposition, structurée en 11 sections, se déroule en trois temps : les progrès de la technique, le chantier théâtre de la société, et enfin le chantier, modèle de l’art.
La 1ère partie sur les progrès de la technique évoque successivement les grands travaux, les procédés et machines, la mécanisation et l’industrialisation, les hommes et les gestes (dessins de Jacques Dillon représentant la machine utilisée à la construction du pont de Saumur, en 1791, ouvrages imprimés de Vittorio Zonca Novo teatro di machine et edificii per uarie et sicure operationi 1607 ; de Jean-Rodolphe Perronet Description des projets & de la construction des ponts de Neuilly, de Mantes, d'Orléans & autres… 1788 (exemplaire ayant appartenu à l’ingénieur des Ponts, Jean Résal) ; Theatrum Machinarum oder Schauplatz der Hebe-Zeuge, Teil V de Jacob Leupold, 1774 ; Castelli e ponti : con alcune ingegnose pratiche, e con la descrizione del trasporto dell'obelisco vaticano e di altri del Cavaliere Domenico Fontana de Zabaglia, 1743 (exemplaire en italien ayant appartenu à J.-R. Perronet) ; photographie montrant la construction du viaduc du Viaur, en 1902 ; 2 dessins de Perronet Description d'une brouette moins fatigante à conduire que les brouettes ordinaires et Principales attitudes des brouetteurs vers 1754 ; et, enfin, un des volumes de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert consacré à la charpente).
La 2ème partie sur le chantier dans la ville souligne les enjeux politiques et sociaux du lieu en construction en traitant des démolitions (photographie de Charles Marville « Avenue de l’Opéra », circa 1876-1877 ; album de photographies montrant le creusement du métro à Opéra, en 1903).
La dernière partie est consacrée à l’esthétique du chantier avec, entre autres, le témoignage de 3 architectes contemporains : Patrick Bouchain, Marc Mimram et Martin Rauch.

Vous pouvez retrouver une partie des documents iconographiques cités appartenant à l’École des Ponts ParisTech dans la photothèque de l’École
http://bibliotheque.enpc.fr/exl-php/phototheque
ou emprunter à la bibliothèque le catalogue de l’exposition
Pour plus d’information : contacter Catherine Masteau