Restauration d'un volume de l'Atlas de Trudaine provenant de la bibliothèque de Perronet
30 March 2018

Atlas des routes de France dits atlas de Trudaine

La réalisation de l'Atlas de Trudaine "lever et dessiner les routes de France" est la raison principale de la création du Bureau des dessinateurs du Roi en 1744. En effet, dès 1736, l'état défectueux du réseau routier amène Philibert Orry, contrôleur général des Finances, à souhaiter une enquête cartographique minutieuse donnant une idée précise de l'état de chaque route, afin d'organiser les travaux d'aménagement.

En 1742, c'est Daniel Charles Trudaine (1703-1769), intendant des finances chargé du détail des ponts et chaussées, qui est chargé de diriger la réalisation de ces plans. Cependant, le système alors en place et le mode de recrutement du corps des Ponts et Chaussées, ne permet pas d'avancer sur le projet, qui piétine.

En 1744, Trudaine décide donc de créer le Bureau des dessinateurs du Roi en lui donnant une dizaine d'années
pour réaliser le travail. Le bureau a pour mission, sous la direction d'un dessinateur, Jean Prosper Mariaval, de centraliser les plans dressés par les ingénieurs dans les provinces et de les mettre au net selon des règles
strictes. Les effectifs du bureau triplent en trois ans, mais Trudaine n'est pas encore satisfait des résultats. Il fait alors appel à Jean Rodolphe Perronet, ingénieur de la généralité d'Alençon depuis 1738.

À Alençon, Perronet (1708-1794) s'était fait connaître en décidant très vite de cartographier les plans des routes de la généralité. Il avait créé un bureau et réparti les tâches entre les employés pour être plus efficace, mais ses dépenses étaient sans cesse plus lourdes. Néanmoins, il s'était fait remarquer pour la rigueur de son organisation et le sérieux de sa gestion.

Ce sont ces qualités qui amènent Trudaine à lui demander de prendre la direction du Bureau parisien et de le réorganiser en profondeur. Dans le texte qui le nomme, le 14 février 1747, Perronet est chargé d "avoir la garde de tous ces plans, les faire mettre au net, en faire faire des copies et suivre tout cet ouvrage, et en même temps former de jeunes gens pour le dessein et les autres sciences qui puissent les mettre en état de remplir par les suites les places d'ingénieurs des Ponts et Chaussées" (Ms 275). La fonction est triple : diriger l'entreprise, conserver tous les plans levés et former la relève.

La collection de référence de l'atlas de Trudaine, est aujourd'hui conservée aux Archives nationales, provenant de l'ancien ministère des Travaux publics. Elle est numérisée et accessible en ligne ; de nombreuses minutes existent également dans les Archives départementales.

Grâce à une chercheurse, l'École a découvert récemment que, parmi les ouvrages de la bibliothèque léguée par Perronet en 1794, figure un volume de cette collection, pour la généralité de Limoges. Très grand et fort ouvrage, sa reliure, en veau, avait pâti de manipulations multiples rendues délicates du fait du volume et du poids de l'ensemble. Les grandes planches elles-mêmes, illustrées à l'aquarelle sur des papiers de grammage différent généralement très fort, présentaient des déchirures latérales d'usage et des pliures inadéquates, mais
restaient en très bon état général. Lors de la restauration, l'ouvrage a été démonté pour restaurer la reliure, puis chaque planche a été restaurée puis remontée à l'identique.

L'ensemble est sensiblement différent de l'exemplaire des Archives nationales. Relié à l'époque - et sous la direction ? - de Perronet, il ne présente pas le même ordre et les intitulés des planches sont directement écrits à l'encre sur chacune ; il est composé de 41 planches seulement. La liste des routes dessinées est la suivante :

Grande route de Paris à Toulouse : 12 planches
Grand chemin de Limoges à Angoulême par Agris : 7 planches
Grand chemin de Limoges à Angoulême par La Rochefouclaud : 2 planches
Grande route de Paris à Bordeaux par Angoulême : 2 planches
Grande route d'Angoulême à Paris par Poitiers : 3 planches
Chemin de la porte de Limoges à Lyon : 1 planche
Chemin d'Uzerche à Tulle : 2 planches
Grande chemin de Limoges à Poitiers : 4 planches
Chemin de la ville de Bellac à celle du Dorat : 1 planche
Grand chemin de Limoges à Lyon par Saint-Léonard : 3 planches
Chemin de Limoges à Bordeaux par les petites villes d'Aixe et de Chalus : 3 planches
Chemin de Limoges à Périgueux par la ville de Saint-Yrieix : 1 planche

L'École conserve par ailleurs quelques exemplaires de prestige de l'Atlas, réalisés en petit format : Plan de la route de Paris à Caen et Cherbourg et Plan de la route de Paris à Lille par Péronne et Arras. (Ms 97 numérisé)

Anne Lacourt, chargée de mission Archives

Pour aller plus loin :
BLOND, Stéphane. L'atlas de Trudaine : pouvoirs, administrations et savoirs techniques (vers 1730 - vers 1780). Thèse de doctorat : Sciences sociales. École des hautes études en sciences sociales, 2008,5 vol. Cote NS 32 708