Cartes postales : histoire de l'École
09 May 2016

L’École est créée en 1747 au sein du Bureau des dessinateurs du Roi dont la tâche est de lever et dessiner les routes de France. Les élèves reçoivent une instruction originale par enseignement mutuel et suivent des cours d’architecture à l’extérieur. Une formation pratique complète l’enseignement, lors de campagnes annuelles sur des chantiers en province. Les élèves participent aussi au dessin et au levé de la carte du Royaume.

Un homme incarne l’École du XVIIIe, Jean Rodolphe Perronet, directeur du Bureau, 1er ingénieur de France et 1er directeur de l’École pendant près de 50 ans.

Au XIXe siècle, l’École se développe fortement : en 1831, elle créée un laboratoire de recherche et devient peu à peu une sorte de conservatoire du métier d’ingénieur, réceptacle de collections qui constituent les dépôts des maquettes, instruments, etc. L’installation durable dans les locaux du 28, rue des Saints-Pères en 1845 contribue à ce développement.

En 1851, l’École s’ouvre aux élèves civils (non polytechniciens), accueillant ainsi de nombreux étrangers, seulement admis jusque là comme auditeurs libres. Le développement des techniques de l’ère industrielle place l’ingénieur des ponts au cœur des grandes innovations qui contribuent à l’aménagement du territoire.

Au XXe siècle, les guerres et la crise de 1929 donnent un coup d’arrêt à cet « âge d’or » ; des activités et des modes d’enseignement sont abandonnés, l’enrichissement des collections se ralentit. Après-guerre, les effectifs augmentent pour répondre à la demande croissante d'ingénieurs. Le développement des technologies liées au bâtiment, à l'urbanisme, à la protection de l'environnement imposent une diversification des enseignements.

En 1983, l'École restructure le recrutement, les programmes, les méthodes pédagogiques, les liaisons avec la recherche et les entreprises, la formation continue, etc. Elle créée une maison d'édition. En parallèle, alors que le laboratoire avait quitté l'École en 1949, la nécessité de lier enseignement et recherche se fait sentir et de nouveaux laboratoires de recherche sont créés.

Devenue établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) en 1994, l'École possède désormais la personnalité juridique propre à favoriser de nouvelles initiatives. Elle s’installe dans la Cité Descartes à Champs-sur-Marne en 1997. Restant cependant d’une taille trop limitée pour atteindre seule l’impact international souhaitable, elle entre dans le réseau des grandes écoles parisiennes, ParisTech, ou des établissements d’enseignement supérieur de la Cité Descartes, le Polytechnicum.

Cette présence fondatrice au sein des réseaux locaux ancre l’École profondément dans son nouvel environnement. En 2005, l’École et d’autres établissements de la cité Descartes lancent le projet Descartes +, la construction du bâtiment Coriolis capable de produire sa propre énergie.

Ces cartes postales sont disponibles à l'achat :
A l'unité : 1 € TTC
10 cartes postales : 8 € TTC
Contact : annaick.le-gratiet@enpc.fr