Exécution des travaux

Avenue Kléber. Descente des pièces du bouclier du 11ème lot.

Avenue Kléber. Descente des pièces du bouclier du 11e lot. 17 juin 1899. PH 451-2 A.5

Station de la Porte de Vincennes (côté du départ). Briquetage de la voûte.

Station de la Porte de Vincennes (côté du départ). Briquetage de la voûte

Boulevard de la Chapelle, au débouché de la rue de Maubeuge, première travée du viaduc mise en place.

Boulevard de la Chapelle, au débouché de la rue de Maubeuge, première travée du viaduc mise en place. PH 451-6 A.7

19 juillet 1900 : ouverture de la première ligne qui a été construite en dix-huit mois.

Cette première ligne permet une prime desserte de l’Exposition universelle par la station des Champs-Élysées. Le trajet Porte Maillot – Porte de Vincennes soit 10,6 km dure trente minutes (avec quelques gares brûlées)

Mais le rendez-vous est manqué avec l’ouverture de l’Exposition universelle qui a eu lieu le 12 avril 1900.

2 octobre 1900 : mise en exploitation du tronçon Étoile-Trocadéro (SECTION C – Fraction 1) un complément appréciable, bien que tardif à la desserte de l’exposition universelle qui se termine le 12 novembre.

Toujours au mois d’octobre de la même année, les travaux de la deuxième fraction (circulaire Nord) sont lancés. La ligne circulaire Nord (Nation-Étoile) sera en partie aérienne. Elle sera mise en service le 1er mars 1909.

1901 : suite à divers incidents électriques et au succès remporté par ce nouveau mode de transport, le nouveau directeur de la Compagnie du métropolitain souhaite changer le programme primitif.

Le but étant d’éviter les manœuvres d’aiguillage afin de proposer plus de trains avec des itinéraires fixes et à des horaires variables.

14 juin 1901 : un nouveau réseau est redéfini par Vignes (directeur de la Compagnie) et Bienvenüe, adopté par le conseil municipal.

 

Station Père Lachaise. Mise en place du tablier métallique.

Station Père Lachaise. Mise en place du tablier métallique. PH 451-10 A.27

Place de l'Opéra. Chantier de l'ouvrage de superposition des 3 lignes. Vue intérieure partielle.

Place de l'Opéra. Chantier de l'ouvrage de superposition des 3 lignes. Vue intérieure partielle. PH 451-10 A.19

Les fractions deviennent des lignes :

« Ligne n°1 : transversale Est-Ouest  de la porte Maillot à la porte de Vincennes → Actuelle Ligne 1 ;

« Ligne n°2 : Circulaire Nord, de la porte Dauphine à la place de la Nation, par l’Étoile circulaire par les anciens boulevards extérieurs de la rive droite → Actuelle Ligne 2 ;

« Ligne n°2 bis : Circulaire Sud, de la place de l’Étoile à la place de la Nation par les anciens boulevards extérieurs de la rive gauche → Actuelle Ligne 6 ;

« Ligne n°3 : transversale Est-Ouest, du boulevard de Courcelles à Ménilmontant  → Actuelle Ligne 2 ;

« Ligne n°4 : transversale Nord-Sud, de la porte de Clignancourt à la porte d’Orléans → Actuelle Ligne 4 ;

« Ligne n°5 : transversale Nord-Sud, du boulevard de Strasbourg  à la place d’Italie → Actuelle Ligne 5

Juillet 1901 : lancement de la troisième ligne (Transversale Est-Ouest). Ligne entièrement souterraine. Cette ligne relie le boulevard de Courcelles à Ménilmontant et doit passer sous le canal Saint-Martin.

1902 : lancement de la ligne n°2 bis ou circulaire Sud

Les trajets aériens sont plus importants que pour la circulaire Nord. Sur les parcours aériens, les travées métalliques ont, en général, une longueur de 19,50 m, 22,50 m ou 27 m.

Sur cette ligne vont être construite quatre stations à plancher métallique : gare Saint-Lazare, rue de Caumartin, place de l’Opéra et au Père-Lachaise

Mars 1903 : début des travaux place de l’Opéra où il est prévu une station triple pour le croisement avec les lignes 7 et 8. Cette construction restera dans la mémoire des parisiens.

Elle sera réalisée en onze mois seulement. Pour le passage des trois lignes superposées, un ouvrage unique en béton armé va être réalisé à ciel ouvert.

10 août 1903 : un incendie éclate à la station Ménilmontant suite à plusieurs courts-circuits. La fumée attirée par le souterrain vers la station Couronnes envahit cette dernière, 77 personnes périront empoisonnées par l’oxyde de carbone.

Une commission d’enquête sera ouverte et Bienvenüe confirmera que les défauts du matériel roulant sont à l’origine du drame. Le matériel sera immédiatement changé et Édouard Empain quittera la Compagnie du métropolitain.

Mars – Mai 1903 : lancement de la ligne n°5 (Transversale Nord-Sud) : liaison sur cette ligne avec quatre gares : Nord, Est, Bastille et Orléans-Austerlitz.

Juillet 1903 – Octobre 1904 : réalisation du viaduc d’Austerlitz et de l’élargissement du pont de Bercy.

Décembre 1903 : lancement de la ligne n°4. Divisé en 12 lots, les travaux s’achèveront en 1908.

11 mars 1905 : inauguration officielle de la ligne 3 du métropolitain, elle sera le symbole de l’inauguration du chemin de fer métropolitain.

Avril 1905 : lancement de la ligne n°7 divisée en 6 lots.

Lot n°1 : Opéra – Louis Blanc – porte du Pré-Saint-Gervais. Mise en service du lot 1 en 1910

Utilisation pour la première fois par Jean Berlier de la technique du bouclier pour une ligne urbaine

Octobre 1906 : lancement de la ligne n°8 divisé en 5 lots.

Lot n°1 : Porte d’Auteuil – Opéra. Mise en service du lot 1 en 1913

Janvier 1908 : lancement de la ligne n°7 Bis

Louis Blanc – porte de la Villette

Janvier 1909 : premier escalier électrique mis en service à la station Père-Lachaise en correspondance entre les quais de la ligne n°2 et de la ligne n°3.

Vue d'un des puits de raccordement entre le souterrain et les stations dans lesquels seront installés les ascenseurs d'accès à ces stations.

Vue d'un des puits de raccordement entre le souterrain et les stations dans lesquels seront installés les ascenseurs d'accès à cette stationExtrait de la revue Nature, n°1667, 1905

Novembre 1910 : premiers ascenseurs hydrauliques mis en service à la station République

Mars 1911 : lancement de la ligne n°9 divisé en 5 lots.

Lot n°1 : Porte de Saint-Cloud – Trocadéro. Mise en service du lot 1 en 1922 et 1923

Mars 1912 : lancement des travaux de partie sud de la ligne n°7.

Lot n°2 : Palais-Royal - Opéra

Juillet 1912 : lancement de la ligne n°10 divisée en 3 lots.

Lot n°1 : Carrefour de l’Odéon – Invalides. Mise en service en 1923

1914 – 1918 : la grande guerre ralentit l’avancée des travaux. Cette période voit tout de même la mise en service le 1er juillet 1916 de la section de la ligne n°7 Palais-Royal - Opéra

Années 20 : les années 20 voient se poursuivre le prolongement des 10 lignes déjà existantes du réseau parisien

1929 : les prolongements des lignes métropolitaines en communes limitrophes sont déclarés d’utilité publique.

Quinze prolongements sont définis dont quatre à réaliser en première urgence, c’est le cas par exemple de la ligne 1, qui sera prolongée de la Porte de Vincennes au Fort de Vincennes (Aujourd’hui « Château de Vincennes »)

1930-1931 : nouveaux prolongements des lignes n°11, n°1, n°7, n°8

1933-1934 : mise en service de la ligne n°9 et prolongement de cette même ligne ainsi que des lignes n°1 et 12

28 avril 1935 : mise en service et inauguration de la dernière ligne qui relie Châtelet à la porte des Lilas.

En 1936, à la mort de Fulgence Bienvenüe le réseau comprend 316 stations étendues sur 167,7 kilomètres ; 17,5 autres kilomètres comportant 32 stations sont en construction

1960 : apparition du RER

1998 : construction de la ligne Météor (Ligne n°14)