Cartes et documents de Ch.-J. Minard

Présentation

Charles-Joseph Minard, né à Dijon le 27 mars 1781, intègre l’École polytechnique en 1796 puis l’École nationale des ponts et chaussées en 1799. Ses activités professionnelles le mènent à Angers, Rochefort et en 1811 aux ports de Flessingue et d’Anvers. En 1815, il est attaché au service municipal de Paris où il élabore un projet de canal et de chemin de fer pour amener à Paris les pavés et les eaux de la vallée de l’Yvette. En 1822, nommé ingénieur en chef, il est chargé du canal du Centre puis en 1824 du canal de Saint-Quentin. En 1830, il devient inspecteur de l’École nationale des ponts et chaussées et, en 1832, il prend la charge des cours de construction, de navigation intérieure et des chemins de fer jusqu’en 1842.

Pendant cette période d’enseignement, Minard voyage beaucoup à l’étranger et en France pour recueillir de la documentation qui lui servira pour ses cours. À partir de 1842, des ennuis de santé l’obligent à réduire son rythme de travail mais néanmoins il publie de nombreuses notes que l’on retrouve dans les Annales des ponts et chaussées.

Retraité en 1851, Minard débute une nouvelle activité qui le rend célèbre et pour laquelle il crée de nombreux tableaux graphiques et cartes figuratives : la recherche statistique. La fameuse "Carte figurative des pertes successives en hommes de l’Armée française dans la campagne de Russie en 1812-1813" souligne notamment le caractère novateur de l’utilisation des graphiques et de la cartographie appliqués au génie civil et à la statistique.
Il s’agit d’une représentation graphique ayant trait à la campagne de Russie de Napoléon en 1812. Minard y présente plusieurs variables dans une simple image en deux dimensions, à savoir la localisation et l’itinéraire de l’armée indiquant les points de séparation et de regroupement des unités, les pertes humaines de l’armée et les variations de la température de l’air au cours de la retraite.

Minard réalise plus d’une cinquantaine de cartes sur des sujets divers. La collection regroupe l'ensemble de tableaux graphiques, cartes figuratives et textes.

D’après « Notices biographiques sur les ingénieurs des ponts et chaussées depuis la création du Corps, en 1716 » par Tarbé de Saint-Hardouin publié chez Baudry & Cie, en 1884

Page précédente